DICTIONNAIRE PRATIQUE DES ENTREPRISES FAMILIALES

accueil

Ci-dessous, lien pour acheter l'édition papier (345 pages - 18 €)
Le livre Dictionnaire pratique des entreprises familiales
Existe aussi en E-BOOK :
Version Livre Amazon | Version Livre Google

MOT AU HASARD. | LISTE DES 100 MOTS | APPORTER VOTRE CONTRIBUTION

ATTENTES

LIGNES DE REFLEXION

L'entreprise est dans le champ de la loi de l'offre et de la demande, mais l'entreprise familiale est aussi dans un lieu d'échanges entre le dirigeant et la nouvelle génération qui pourrait prendre la relève. Parfois, ce peut être un lieu de confrontation, non forcément au sens négatif du terme, mais plutôt entre générations, entre les nouvelles méthodes de travail, les objectifs, et les attentes.

Le dirigeant projette l'avenir de son entreprise en souhaitant que l'un de ses enfants (voire plusieurs) reprenne le flambeau. Même si rien n'est simple dans l'éducation des enfants (quelles que soient les générations) les attentes du dirigeant sont sa projection en terme de relève, d'un enfant qui pourrait être son double, son « successeur-double ». Conscient de la marche du monde qui va vite et devenu très interconnecté, il voudra que ses enfants soient bien formés dans une bonne école, avec des stages concrets en entreprise et/ou à l'étranger. Qu'un enfant soit formé dans un grand groupe est une bonne chose pour faire ses preuves, se confronter au monde financier, économique, industriel, social. pour être prêt à terme à rentrer dans l'entreprise familiale, qui n'a pas nécessairement les moyens de former sur plusieurs années un futur dirigeant. Les attentes sont contre-balancées par deux craintes : que les grands groupes absorbent les enfants sans qu'ils aient envie de (re-)venir dans l'entreprise familiale (peut-être moins bien payés, moins d'évolution de carrière, plus de responsabilités, les responsabilités maximales en fait) et qu'un conjoint éventuel le détourne de la logique probable de transmission. Les attentes des parents sont aussi une cohésion familiale dans la transmission, un équilibre pour éviter les conflits dans la fratrie, la perception que doivent avoir les enfants que le travail est la clef de la réussite et de l'indépendance. Beaucoup d'attentes donc et parfois pas toujours de retour de la part des enfants.

Ces enfants qui sont eux aussi à attendre beaucoup de leur père ou mère dirigeant(e)s d'entreprise. Quand ils travaillent à leur côté, ils veulent respirer, ne pas être sous la coupe paternelle (ou maternelle). La relation au travail est différente mais n'est pas perçue de façon identique par chacun. Les méthodes de management sont différentes (adaptées en fait à chaque époque), la culture numérique est naturelle, la perception du monde également. Alors les attentes des enfants sont aussi l'expression de leur exigence. Le constat que nous faisons est une meilleure intégration quand les parents ne mettent pas de pression. et/ou quand les enfants s'impliquent d'eux-mêmes fortement. C'est comme cela que se réalise la symbiose des attentes alors que certains principes opérationnels sont différents comme cités ci-dessus. L'esprit entrepreneurial, le nom de famille, les valeurs, l'histoire, l'entente familiale, le rapport simple à l'argent. cimentent deux générations. Les attentes sont plus facilement conciliables dans les familles équilibrées. Rien n'est facile comme nous le disions en matière d'éducation mais si la nouvelle génération trouve seule sa voie vers l'entreprise, alors les attentes, même différentes à certain moment, trouveront une voie commune aux deux générations pour le bien de l'entreprise qui doit assurer aussi sa mutation par étape au monde qui change.

LIGNES D'ACTION

 . Former la nouvelle génération, la rendre exigeante vis-à-vis du travail, mais aussi la rendre libre et responsable. Le terreau du dialogue et de l'écoute sera de mise.

. Lors d'un projet d'entreprise, impliquer les enfants dans les groupes de travail pour qu'ils s'expriment. L'échange d'idées au sein de l'entreprise peut avoir un effet bien plus positif que le dialogue direct entre parents/enfants.

. Parler aux enfants du nom de famille, de l'histoire, des valeurs, des produits, des relations sociales, des anecdotes. la culture entrepreneuriale s'apprend aussi comme cela, permettant aux attentes réciproques de devenir communes et de se cimenter.

. Etre attentif aux sujets financiers. Les nouvelles générations vivent dans un monde où la finance est compliquée (endettement, épargne, taux, pouvoir d’achat, …).

LIGNES DE PRUDENCE (points à éviter)

. L'absence d'écoute, même si le temps quotidien est compté et passe  toujours très vite.

. Ne pas se projeter soi-même ne permet pas de projeter les autres.

. Ne pas faire un temps d'échange annuel. Même s'il est formel, les enfants joueront le jeu et cela peut les préparer à d'autres échanges structurés.

LIGNES OPERATIONNELLES

. Evaluations professionnelles incluant une part d'expression des volontés individuelles, complétées par des entretiens individuels.

. Demander aux enfants ce qu'ils pensent de l'entreprise, du travail (intensité), des produits, du personnel. Leurs avis expriment leurs envies.


CONTRIBUTIONS COLLABORATIVES

.
© 2014-2017 Finadoc Actionnal (COSALE - RCS Lille Métropole) - François Almaleh