DICTIONNAIRE PRATIQUE DES ENTREPRISES FAMILIALES

accueil

Ci-dessous, lien pour acheter l'édition papier (345 pages - 18 €)
Le livre Dictionnaire pratique des entreprises familiales
Existe aussi en E-BOOK :
Version Livre Amazon | Version Livre Google

MOT AU HASARD. | LISTE DES 100 MOTS | APPORTER VOTRE CONTRIBUTION

BELLE-FAMILLE

LIGNES DE REFLEXION

Evolution du management, évolution des moeurs, gestion des talents, reconnaissance. autant de changements culturels qui s'adaptent aussi aux belles-familles. C'est ici que le sang familial, sacré dans une lignée familiale, a subi un contrecoup : l'éducation des enfants laisse un espace de liberté plus grand, l'égalité homme/femme est permanent, y compris en gouvernance, la place des filles dans la fratrie n'est plus tabou, et dorénavant le rôle et la place des conjoints. L'on disait jusque très récemment des conjoints des enfants qu'ils étaient des "pièces rapportées". Hors lien familial, l'héritage et l'entreprise pouvaient être transmis en partie à une autre famille, même fortunée, mais issu du monde de l'entreprise. C'est qu'en matière d'éducation, d'argent, de niveau de vie, de comportement, d'empathie des belles-familles, les parents ne sont pas responsables du choix de leurs enfants, qui leur est imposé, sans choix possible.

Nous connaissons tous ces sujets de difficulté d'intégration d'un tiers au sein de la famille : l'argent, les secrets de famille qui pourraient être divulgués, le train de vie différent, une simple conversation peuvent vite faire reculer une envie d'être conciliant avec la belle-famille.

Et pourtant, les beaux-enfants sont désormais dénommés les "valeurs ajoutées", car par l'éducation notamment et les nouvelles formes de culture et de management, les enfants ont leur part de responsabilité positive à faire progresser l'entreprise, mais leurs conjoints peuvent aussi et souvent bien plus apporter de la richesse à tous points de vue : management, technique, export, finances, R&D, . Cette richesse est aussi parfois pécuniaire quand la fortune de la belle-famille permet aux beaux-enfants de racheter une partie de l'entreprise familiale. Certes avec la bénédiction des parents dirigeants, mais pour eux, ils protègent d'abord leurs propres enfants par des donations, et "imposent" un régime matrimonial de séparation de biens. C'est souvent l'héritage futur qui amène à répondre aux demandes des parents sur ce sujet (même si naturellement nous évoquons le cas général).

Au-delà du vocabulaire, "pièces rapportées", ou "valeurs ajoutées" , rien n'y fera si le lien affectif ne passe pas. On ne peut pas forcer quelqu'un à apprécier une autre personne, c'est humain, naturel même si ce n'est évident pour personne de gérer une distance relationnelle souvent pesante. L'affectio societatis est celui qui permet à la société de prendre vie, l'affectio familiae de rendre unie, soudée une famille (ce n'est pas toujours aisé). Il faudrait aussi parler d'affectio matrimoniae pour rendre compte de la nécessité de prendre du recul par rapport aux différences avec la belle-famille de chacun des enfants pour éviter les rejets. Plus facile à écrire qu'à faire, nous sommes bien d'accord, mais c'est en fixant des règles simples que les relations peuvent ne pas dériver.

LIGNES D'ACTION

. Eduquer les enfants encore et toujours sur le choix qu'ils font et les répercutions possibles. Comme toujours, le dialogue reste essentiel.

. Accepter les différences avec du recul vaut souvent mieux que se créer de l'inquiétude. L'on protégera si nécessaire ses biens professionnels et personnels avec des outils civils et juridiques appropriés pour vivre plus sereinement.

. Il y a peut-être du positif dans la belle-famille qui pourrait créer un lien (au moins a minima). Ce positif ne s'exprime que dans le long terme, une certaine curiosité à chercher chez autrui des points positifs, et du temps (les gens ne se révèlent pas d'un seul coup).

LIGNES DE PRUDENCE (points à éviter)

. Eviter de parler d'argent, de politique et de religion, l'évidence est claire et devrait devenir un principe.

. Mettre une distance polie est préférable à forcer sa nature et accumuler des ressentis qui resurgiront un jour ou l’autre.

. Savoir qu’une boîte de Pandore peut s’ouvrir mais doit savoir se refermer.

LIGNES OPERATIONNELLES

. Equilibrer dans la simplicité les relations annuelles dans des réunions de famille, ou lors d'évènements familiaux.

. Inclure dans la charte de famille un chapitre sur l'information des conjoints, sur l'emploi familial où des conjoints pourraient postuler, les opérations spécifiques si un enfant divorçait.

. En cas d’indivision, écrire une charte ou un règlement évitant tout souci futur.


CONTRIBUTIONS COLLABORATIVES

.
© 2014-2017 Finadoc Actionnal (COSALE - RCS Lille Métropole) - François Almaleh