DICTIONNAIRE PRATIQUE DES ENTREPRISES FAMILIALES

accueil

Ci-dessous, lien pour acheter l'édition papier (345 pages - 18 €)
Le livre Dictionnaire pratique des entreprises familiales
Existe aussi en E-BOOK :
Version Livre Amazon | Version Livre Google

MOT AU HASARD. | LISTE DES 100 MOTS | APPORTER VOTRE CONTRIBUTION

CONTROLE(S)

LIGNES DE REFLEXION

Les garants du contrôle financier dans une entreprise familiale sont les experts comptables et les commissaires aux comptes, bien plus que toute la panoplie de process inhérente aux grands groupes. Les reportings, les budgets sont une forme de contrôle mais les entreprises familiales n'ont pas toutes, loin de là, les moyens de payer pour dire clairement les choses, des personnes à valider, contrôler tout ce qui incombe à une entreprise (et ce n'est pas la réforme sur la pénibilité qui va améliorer la situation). Qui plus est, les contrôles ont une connotation procédurale improductive (ce qui n'est pas la réalité).

Le contrôle de gestion quant à lui est inhérent au process industriel dont il fait partie. L'intérêt d'avoir une vraie démarche de contrôle (risque, environnement, social, fiscal.) est d'éviter des répercutions dont les effets seraient couteux en temps, en finances, en énergie, d'autant plus que dans nos économies globalisées, les petites variations ont de plus grands effets.

Une entreprise vit essentiellement par les ventes qu'elle réalise, par la politique de marge, mais le marketing est aussi une fonction de contrôle, la communication également, plus ici sur des points de régulation et de régularité (être constant sur la communication).

Quant à la notion de contrôle en matière d’actionnariat, sur la gouvernance d'entreprise, il s'opère à plusieurs niveaux. Tout d'abord celui du pourcentage stricto sensu de droits de vote ou de droits financiers (selon la rédaction des statuts ou des pactes d'actionnaires) par l'actionnaire ou les actionnaires. L'abus de contrôle devient l'abus de pouvoir même si un dirigeant majoritaire est naturellement "libre" dans son entreprise. Le contrôle majoritaire ne doit être utilisé d'une part qu'avec l'écoute de ses administrateurs, de ses actionnaires, et d'autre part son usage peut être considéré comme un droit de veto, un droit qui existe, que l'on peut utiliser, mais que l'on ne fait qu'a minima pour en assurer sa crédibilité et éviter les conflits ou les affrontements.

Le contrôle majoritaire, la minorité de blocage, l'intégration fiscale. sont la partie visible et basique de la notion de contrôle au sein des entreprises en générale. Mais plus spécifiquement aux entreprises familiales, le second sujet de la notion de contrôle est lié à la marche de l'entreprise en gouvernance : stratégie, gestion des talents, adéquation des salaires et des rémunérations, revue des besoins d'investissement, évaluation des comités spécialisés, gestion des administrateurs et des AG. Globalement peu d'entreprises familiales travaillent ainsi alors qu'un canevas méthodologique existe, proposé par McKinsey, planifié dans l'année pour aider à équilibrer l'entreprise sur toute sa structure organisationnelle. A l'ère contemporaine de formes de management et d'entreprise ouvertes dans un monde exigeant, le dirigeant ne peut pas s'exonérer d'une démarche de contrôles qui rendra sa fonction encore plus légitime. Son contrôle majoritaire n'en sera que plus fluide et naturel.

LIGNES D'ACTION

. Les contrôles ne sont pas l'apanage des grands groupes. Appliqués aux PME/ETI ils permettent une plus grande sécurité et des ré-ajustements plus rapides (clients, prix, positionnement, finances, qualité, ...).

. Le "reporting intégré" semble pour les entreprises familiales un canevas exceptionnel.

LIGNES DE PRUDENCE (points à éviter)

. Les contrôles ne sont pas l'apanage des grands groupes. Appliqués aux PME/ETI ils permettent une plus grande sécurité et des ré-ajustements plus rapides (clients, prix, positionnement, finances, qualité, ...).

. Le "reporting intégré" semble pour les entreprises familiales un canevas exceptionnel.

LIGNES OPERATIONNELLES

. Les contrôles de la Banque de France (abonnement à Geode) sont utiles car cela positionne l'entreprise dans un contexte comparatif.

.Mise en place d'un calendrier annuel de suivi de l'entreprise. Cf. www.finadoc-ctionnal.com/documents/actionnal/Calendrier_Entreprise.pdf (base Mc Kinsey)

. Révision régulière des statuts pour bien faire correspondre ses actions, celles de son groupe familial avec les différentes clauses juridiques (clauses d'agrément, majorité, décisions.).


CONTRIBUTIONS COLLABORATIVES

.
© 2014-2017 Finadoc Actionnal (COSALE - RCS Lille Métropole) - François Almaleh