DICTIONNAIRE PRATIQUE DES ENTREPRISES FAMILIALES

accueil

Ci-dessous, lien pour acheter l'édition papier (345 pages - 18 €)
Le livre Dictionnaire pratique des entreprises familiales
Existe aussi en E-BOOK :
Version Livre Amazon | Version Livre Google

MOT AU HASARD. | LISTE DES 100 MOTS | APPORTER VOTRE CONTRIBUTION

HERITAGE

LIGNES DE REFLEXION

Hériter c'est un métier, et de grandes responsabilités y sont attachées s'agissant des biens que l'on reçoit. Quand le respect de la famille a été une valeur de vie, quand l'éducation a été entrepreneuriale, discrète, bien organisée, . celui(celle) qui reçoit en garde pour lui la charge émotionnelle, affective, patrimoniale en limitant les changements possibles en respect des parents. Ce qui a été reçu doit être redonné. La génération est considérée comme un lien à relier à la suivante. Ce n'est naturellement pas une obligation, mais la force de l'entrepreneuriat familial est souvent plus forte que l'argent.

Dans les cas où un dirigeant a reçu de ses parents l'entreprise, et encore plus si l'histoire familiale est plus longue, l'héritage perçu est une responsabilité qui dépasse les sujets économiques, financiers. Il faut préserver ce qui a été reçu, le développer, mais aussi le sécuriser pour à son propre départ en retraite, ou lors d'un décès, mettre en place les mêmes conditions à la génération suivante : donner. Il est peu fréquent qu'un dirigeant d'une entreprise familiale ayant reçu l'entreprise (ou l'ayant acquise) ne fasse pas le miroir de ce qu'il a fait quand il y est entré : il donnera (ou vendra) l'entreprise pour ne pas introduire de biais dans le comportement familial. Celui qui a reçu et qui vendrait à un héritier est un cas peu fréquent (mais tout à fait possible néanmoins, l'argent est devenu un sujet permanent, parfois trop présent au quotidien en comparaison de la nécessite de transmettre des valeurs bien plus intéressantes).

L'héritage est plus bien large que la seule partie économique ou juridique des titres de l'entreprise. L'héritage est aussi l'histoire du nom, de la famille, du même sang familial, plus fort que tout. Mais aussi cela concerne le personnel qui y travaille depuis longtemps, les valeurs entrepreneuriales qui y sont distillées, le savoir-faire, une marque. C'est une responsabilité à certains égards strictement personnelle et individuelle, souvent informelle mais vécue en permanence. L'argent que l'on a est celui issu de son travail et non celui que l'on a reçu.

Naturellement, nous ne voulons pas inscrire l'héritage d'une entreprise ou d'un patrimoine dans un carcan où il faudrait reproduire strictement à l'identique ce qu'on fait les parents, parfois cela est plus compliqué que de s'adapter aux nouvelles conditions fiscales, réglementaires ou juridiques. L'esprit du respect de la famille est plus important que la forme.

LIGNES D'ACTION

. Ne pas s'approprier l'héritage, mais voir le long terme et penser à le retransmettre (en y créant de la valeur naturellement).

. Priorité aux valeurs plutôt qu'à l'argent, et construire auprès de ses propres enfants un horizon définissant que l'héritage est un partage qui doit être redonné à terme.

. Créer des conditions économiques, fiscales, économiques, juridiques. pour que cet héritage puisse être valorisé, sécurisé, optimisé. Les masses financières en jeu sont telles que la réflexion d'optimisation devient nécessaire (la fiscalité s'accroit et se complexifie).

. La communication écrite (web, livre d'entreprise, plaquette) permet de formaliser les valeurs de l'entreprise transmises par les générations passées : les hommes changent, les valeurs restent. Cela rassure.

LIGNES DE PRUDENCE (points à éviter)

. Les réunions chez le notaire (et les attentes préalables) sont souvent difficiles et les distances s'accroissent. L'argent reste presque plus fort que tout. Il distancie, sépare, fâche, c’est malheureusement une réalité.

LIGNES OPERATIONNELLES

. L'héritage en tant que tel de parents qui décèdent devrait être quantifié et communiqué à tous pour ne pas créer de surprise, d'attentes, de faux espoirs. Un responsable de la famille ébauchera une synthèse chiffrée et détaillée. facilitant par la même occasion le travail du notaire. Cela naturellement sous réserve de testament que l'on ne découvre qu'au dernier moment.

. Aux parents d'informer un représentant de la famille stipulant qu'un testament a été rédigé.

. Le changement d'héritier à la tête de l'entreprise est souvent un défi pour tous mais d'abord une adaptation nécessaire de ré-adaptation aux conditions économiques actuelles. L'héritier reformera son nouveau comité de direction, ses objectifs. en tenant informés ses parents (dans ou hors conseil de surveillance).


CONTRIBUTIONS COLLABORATIVES

.
© 2014-2017 Finadoc Actionnal (COSALE - RCS Lille Métropole) - François Almaleh