DICTIONNAIRE PRATIQUE DES ENTREPRISES FAMILIALES

accueil

Ci-dessous, lien pour acheter l'édition papier (345 pages - 18 €)
Le livre Dictionnaire pratique des entreprises familiales
Existe aussi en E-BOOK :
Version Livre Amazon | Version Livre Google

MOT AU HASARD. | LISTE DES 100 MOTS | APPORTER VOTRE CONTRIBUTION

HOLDING

LIGNES DE REFLEXION

Les holdings sont très souvent des outils pour gérer la dette de reprise, les dividendes et/ou la transmission aux enfants. Elles ne sont pas tout à fait à ce stade des holdings patrimoniales. La différence n’est pas tant sur leur nature, SARL, société civile, SAS à directoire/conseil de surveillance, ni sur le capital ou la répartition des actifs, en général des titres de participation. Ni même encore sur la présence des enfants au capital ou à la direction de l’entreprise. La différence est essentiellement dans le temps, les objectifs recherchés, d’une gouvernance (ou gouvernances) établie(s), et des moyens pour stabiliser la famille dans la  transmission d’entreprise.

Les meilleures pratiques en matière de conseil peuvent être multiples à tous les stades de constitution et de vie d’une holding patrimoniale, comme intégrer des schémas de gouvernance (entreprise et/ou familiale), faire appel à un administrateur indépendant, ou  renforcer le rôle des holdings (animatrices ou non). Nous avons repris huit thèmes essentiels sur lesquels agir : l'actionnariat, l'affection familiae, le plan de continuité, le mode alternatif de résolution des conflits, les gouvernances, les actions de préférence, les pactes d'actionnaires, et les rôles fonctionnels/organisationnels.

Ces derniers sont repris et synthétisés ci-après :

1) La holding comme rôle central de la famille. Il s’agit de la considérer comme un fonds d’investissement privé (à faire valoriser chaque année par un expert-comptable). Elle aura un rôle animateur plus important sur les participations minoritaires, les projets, l’entreprise et de la stratégie familiale.
2) Préparer la holding au-delà de la transmission : l’organisation du pouvoir, des décisions collectives, de la stratégie, des ressources qu’elle dégage à affecter à ses actionnaires. La holding est une joint-venture entre générations. Le rôle de l’avocat est essentiel, couplé à un conseil en gouvernance.

3) Apprendre et construire les rôles de propriété, de copropriété et de partage des actifs (et aussi… du passif). Ceci en lien avec le génogramme familial et les pactes d’actionnaires.

4) La holding comme outil de liquidité pour financer les projets, comme rôle central de distribution des dividendes, de constitution d’une trésorerie « transmissive » et d’un « trésor de guerre ».

5) Outil de remploi professionnel pour installer les enfants (projets individuels ou collectifs).

6) Une base pour diffuser des valeurs de travail, d’entrepreneuriat, d’éducation, mais aussi de mécénat, de philanthropie.

Sur tous les points évoqués, nous avons un schéma idéal et opérationnel propice à piloter un actionnariat sur le long terme, par une bonne gouvernance, dans une structure juridique adaptée, comprise et optimisée, dans laquelle les experts-comptables et les avocats ont un rôle clef à jouer : faire vivre les holdings dans un rôle plus fort, plus large, plus « familial ».

LIGNES D'ACTION

 . Se faire aider par un avocat et/ou un expert-comptable pour bien mesurer la nécessité de créer une holding, sans alourdir le fonctionnement de l'entreprise.

. Faire que la holding soit animatrice réellement et non l'intention de l'être. Corrélativement faire vivre son fonctionnement juridique et actionnarial (assemblées, stratégie, gouvernances, décisions.).

. Piloter la stratégie de l'entreprise, son développement, ses moyens, . par la holding.

LIGNES DE PRUDENCE (points à éviter)

. Détenir une holding inactive n’a pas beaucoup de sens, encore moins dans un pays à fiscalité privilégiée (même européen) qui ne serait qu'une boite aux lettres.

. Ne pas savoir gérer les excédents de trésorerie avec toute la prudence requise.

LIGNES OPERATIONNELLES

. Reprendre le nom de famille dans la holding garde la richesse de l'entreprise familiale.

. Mettre en place des outils d'efficacité du fonctionnement de la holding : gouvernance, direction générale au sein de la holding, stratégie, convention de trésorerie, intégration fiscale, organigrammes juridique et fonctionnel.

. Faire remonter dans la holding la trésorerie stable, hors exploitation, même si les bénéfices économiques en sont réduits. La trésorerie remontée sert dans les conventions inter-groupe à rendre moins visibles les bilans quand des fournisseurs/clients analysent les comptes.

. Nommer un enfant repreneur d'abord dans la société d'exploitation puis ensuite une fois sa dimension prise de dirigeant opérationnel, le faire monter au sein de la holding, qui serait idéalement alors en directoire et conseil de surveillance.


CONTRIBUTIONS COLLABORATIVES

.
© 2014-2017 Finadoc Actionnal (COSALE - RCS Lille Métropole) - François Almaleh