DICTIONNAIRE PRATIQUE DES ENTREPRISES FAMILIALES

accueil

Ci-dessous, lien pour acheter l'édition papier (345 pages - 18 €)
Le livre Dictionnaire pratique des entreprises familiales
Existe aussi en E-BOOK :
Version Livre Amazon | Version Livre Google

MOT AU HASARD. | LISTE DES 100 MOTS | APPORTER VOTRE CONTRIBUTION

LE NOM DE FAMILLE

LIGNES DE REFLEXION

Les entreprises éponymes sont celles qui portent le nom de leur dirigeant (nous occultons les petites structures quasi uni-personnelles qui s'appellent 'dupont conseil'). Le nom est pour une entreprise familiale le signe de la continuité dans la famille, mais aussi une fierté de sa présence dans l'entreprise. Il n'y a naturellement pas d'entreprises plus belles que d'autres parce qu'elles porteraient le nom de leur dirigeant. C'est néanmoins à certains égards une fierté du dirigeant (même s'il ne l'exprime pas ainsi, et ne vit pas avec tous les jours), mais également un rattachement du personnel à une famille avec laquelle il peut s'identifier ou se sentir mieux protégé.

Le nom de famille parfois se perd car les transmissions familiales s'opèrent par des holdings créées à ces occasions, dont les noms peuvent changer (par exemple, les initiales des prénoms des enfants, cas fréquent, ou mieux, le nom de famille avec "investissements" ou "financière"). Dans certains cas, l'accolement de deux familles cousines est de même nature : laisser intacte la présence des hommes et des femmes qui ont construit l'entreprise). Parfois encore, sur des considérations d'export et de présence à l'international, les noms de famille passent moins bien pour les entreprises ayant une stratégie de marque, et le nouveau nom en devient plus "impersonnel". Mais c'est la vie des entreprises que de s'adapter, sans renier les fondements qui l'ont constituée.

A titre familial, le nom est un lien de rattachement aux valeurs familiales, à l'histoire entrepreneuriale. Au "chef" de famille d'en perpétuer l'histoire, d'en animer la vie par des anecdotes, son devenir, sa vision. La famille nécessite toujours de l'énergie pour être soudée. Il y a bien sur les réunions de famille, les transmissions. mais au gré des mariages et des unions, le socle familial a un nom propre et celui-ci doit se perpétuer. Si l'entreprise obéit aux règles de communication, de marketing, de marque, à titre familial, il peut en être de même : donner de la fierté à la famille d'être une génération d'entrepreneurs (même si tous les enfants n'y travaillent pas). C'est par là aussi que des liens affectifs peuvent se créer et s'élargir. Nous ne pronons pas l'aristocratie du nom de famille dans les entreprises, mais tant on sait que les transmissions sont délicates, autant alors créer tout un contexte propice et favorable à l'union familiale, à l'entreprise grâce au nom que chacun porte, garçons par définition, et filles aussi (même si elles prennent un nom marital).

LIGNES D'ACTION


. Créer sur les sites internet une page sur l'histoire familiale, avec le nom comme référence.

. Ne pas trop dépersonnaliser les noms des holdings.

. Inclure le nom et son histoire dans les projets de gouvernance de famille.

LIGNES DE PRUDENCE (points à éviter)

. Veiller aux réseaux sociaux, aux homonymes, aux confusions possibles. Les images mettent du temps à se reconstruire.

. Veiller aux marques qui utiliseraient le nom (homonymie possible).

LIGNES OPERATIONNELLES

. Protéger le nom de domaine (internet) de la famille (sous de nombreuses extensions).

. Ecrire un livre sur l'histoire de l'entreprise et des hommes et des femmes qui l'ont faite.

. Accoler une date sous le nom (dans le cadre de l'entreprise) reste perçu positivement ("SociétéDupont, depuis 1965", par exemple).


CONTRIBUTIONS COLLABORATIVES

.
© 2014-2017 Finadoc Actionnal (COSALE - RCS Lille Métropole) - François Almaleh