DICTIONNAIRE PRATIQUE DES ENTREPRISES FAMILIALES

accueil

Ci-dessous, lien pour acheter l'édition papier (345 pages - 18 €)
Le livre Dictionnaire pratique des entreprises familiales
Existe aussi en E-BOOK :
Version Livre Amazon | Version Livre Google

MOT AU HASARD. | LISTE DES 100 MOTS | APPORTER VOTRE CONTRIBUTION

PLANIFIER

LIGNES DE REFLEXION

Le terme "planifier" pour une entreprise familiale vient des pratiques suisses et anglo-saxonnes de projeter la famille, son évolution, la fiscalité sous-jacente, les structures sociétaires, la fortune. de telle façon de bien construire l'avenir. On parle de "tax planning", de "wealth planning" pour évaluer la fiscalité et le patrimoine dans le temps.

C'est un véritable apport que cette notion de planification qui s'ajuste avec ce que souhaiteraient idéalement les banquiers et experts-comptables : que l'entreprise fasse des budgets, des plans prévisionnels, des projections. Ce n'est pas encore entré dans les moeurs, crise ou pas crise économique, les dirigeants ne savent pas suffisamment au sein de leur entreprise budgéter et prévoir car le champ des prévisions est plus compliqué. Les grands groupes y arrivent parce que leur structure de management et organisationnelle le nécessite.  L'entreprise familiale doit se projeter dans le futur.

S'agissant de la famille, ce n'est pas une préoccupation majeure des chefs d'entreprise de PME et ETI familiales que de planifier l'évolution de l'entreprise, de l'actionnariat, du patrimoine. Tout se construit plutôt par petites briques indépendantes, opportunistes, faites au fil de l'eau, parfois ou souvent, malheureusement, selon les lois de finances. Les enfants seront là le moment venu si nécessaire, si une loi favorable aux donations est votée, si un accident de santé affecte le dirigeant actuel, etc.

La fiscalité est donc appréhendée chaque année selon la loi de finances. Nous avons rédigé un écrit dont le titre est évocateur et se suffit à lui-même : "les montages patrimoniaux àl'épreuve du temps". Nous ne pouvons qu'encourager les entrepreneurs à formaliser une démarche de planification (sans rigidifier leur fonctionnement) où ce qui est fait est compris, et ce sur un horizon de temps assez long, sans possible remise en cause possible.

LIGNES D'ACTION

. Etablir une stratégie écrite, structurée, opérationnelle, et ses plans financiers associés.

. Créer un environnement sociétaire pertinent (holding, société civile.) pour son utilité patrimoniale et non pour répondre à tel besoin ou tel effet de mode.

. Avoir une vision globale famille, entreprise, actionnariat, finances pour projeter l'entreprise et prendre maintenant des options visant à pérenniser les actifs professionnels dans le futur.

LIGNES DE PRUDENCE (points à éviter)

. Repousser sa transmission sans créer un climat propice à la transmission. La cession n'est pas une fin en soi.

. Se laisser aspirer par le quotidien (savoir déléguer permet de planifier suivant les orientations données) c'est refuser de bien construire le futur.

LIGNES OPERATIONNELLES

. Se constituer des tableaux de bord sur les critères les plus importants pour juger de l'évolution de l'entreprise, mesurer les écarts, et projeter des prévisionnels (finance, investissement, endettement).

. Gérer des relations fiables, saines et professionnelles de long terme avec des conseils tiers et les banques (et avec de l'exigence pour éviter d'en changer).

. Si un financier entrait dans l'entreprise, même si un protocole énonçait les modalités de sortie, il faut savoir anticiper, prévoir, projeter la sortie la plus optimale par rapport à ses objectifs et s'en donner les moyens financiers (constitution de réserves pour racheter le financier sans être obligé de passer par un nouvel LBO).

. Concevoir un plan stratégique sur 4 axes : 1. diagnostic et swot évoluée, 2. formulation de la stratégie et des choix possibles qu'il faudra détailler, 3. mise en oeuvre et budgétisation, et 4. communication de la stratégie (pilotage, management, communication stricto sens). Le contrôle n'est pas de la stratégie.


CONTRIBUTIONS COLLABORATIVES

.
© 2014-2017 Finadoc Actionnal (COSALE - RCS Lille Métropole) - François Almaleh