DICTIONNAIRE PRATIQUE DES ENTREPRISES FAMILIALES

accueil

Ci-dessous, lien pour acheter l'édition papier (345 pages - 18 €)
Le livre Dictionnaire pratique des entreprises familiales
Existe aussi en E-BOOK :
Version Livre Amazon | Version Livre Google

MOT AU HASARD. | LISTE DES 100 MOTS | APPORTER VOTRE CONTRIBUTION

REUSSITE

LIGNES DE REFLEXION

La réussite dit-on est la somme de ses échecs que l'on ne fait qu'une fois. Elle n'est pas l'inverse du droit à l'erreur. Elle inclut tout ce que fait l'entreprise pour attirer les talents, et s'ils sont familiaux, alors c'est idéal. La réussite peut être individuelle ou collective. Ce principe s'applique bien sur à tout type d'entreprise, mais dans celles à caractère familial, par la proximité du dirigeant avec ses équipes, la réussite qu'il mène se verra plus vite et sera mieux partagée.

La réussite du dirigeant lui-même est naturelle et souhaitable. Il aura encore plus à coeur de faire encore et plus pour son entreprise, par un esprit et une culture qui vont de l'avant, avec souvent un sens des responsabilités développé. La réussite n'est pas de l'enrichissement financier, même si cela est appréciable (personne ne va contre l'idée de gagner de l'argent).

La réussite de s'imposer face à des grands groupes, celle de décrocher un nouveau marché, de développer un nouveau produit, d'avoir réussite sa transmission familiale, d'avoir passé une vie professionnelle équilibrée, de voir ses enfants tous placés, en bonne santé, avec des petits enfants pour le dirigeant, etc. La réussite est aussi extra professionnelle. Le dirigeant n'est pas un être double : il a deux familles avec qui il vit et qui sont toujours présentes, vivantes, interconnectées. Dissocier les deux pour un chef d’entreprise familial, c’est l’éloigner d’une transmission interne.

La réussite peut être un élément de marketing social à la condition qu'elle soit sincère, qu'elle profite à tous, et qu'elle ne reflète pas un esprit d'entreprise artificiel. Et aussi un élément de communication et de marketing pour attirer des talents. Mais comme toujours, aucun excès, et de la modestie dans ce qui est fait, les retournements existent même s'ils ne sont pas souhaitables.

La réussite se partage par les succès auxquels chacun se projettera, et se distribue en promotion, avancement, prime, bonus, et autres avantages salariaux. Cela n'est pas une nécessité mais la réussite s'amplifie quand elle est répartie. Les dirigeants seraient tous ravis de voir que leur action profite à tous. La réussite personnelle n'a pas beaucoup de sens dans une entreprise familiale, le dirigeant n'attend rien en retour (alors que dans les groupes, elle est la base d'une promotion, d'une augmentation, d'un avancement, et donc très individuelle, et parfois faussement collective).

A certains égards, la réussite d'un entrepreneur est comme un commerce où il y a du monde. Le monde attire le monde, la réussite engendre la réussite. Au dirigeant avec toutes ses qualités à tenir le rythme, à ne décevoir personne, et à ne pas s'essouffler.

Une citation de Walt Disney : "la différence entre un rêve et un projet, c'est une date".

LIGNES D'ACTION

. Communiquer sur ses réussites. Un personnel qui sourit est un personnel heureux qui avance avec plus d'enthousiasme. La réussite donne confiance.

. Apprendre aux managers et aux équipes à communiquer sur des réussites, des challenges, des points d'amélioration visibles. Le souci est que personne n'ose, par crainte que la mise en avant soit mal considérée. Il faut donc briser cette culture (française) qui ne promeut pas la réussite collective et individuelle.

. Rester humble face aux réussites. Elles réclament de l'effort pour être maintenues, l'inverse est toujours possible. Ne pas oublier qu'il y a une dissymétrie entre réussite et échec, et que l'échec a un impact bien plus fort que la réussite.

LIGNES DE PRUDENCE (points à éviter)

. L'adage "vendre la peau de l'ours." reste toujours vrai. On communique toujours sur des réussites effectives et non des probabilités de réussite.

. Trop communiquer sur les réussites. Les retournements sont toujours possibles. Il y aura donc une communication régulière mais modérée.

. Les réussites ne sont pas des évènements quotidiens sinon chacun s'en lasserait.

LIGNES OPERATIONNELLES

. Prendre le temps de faire des moments festifs, dans la famille, dans l'entreprise, pour fêter tel ou tel évènement. Créer aussi des surprises, partager les moments de réussite, et faire monter les collaborateurs (mais aussi les montrer, les mettre en avant).

. Le marketing social attire les talents. Les réussites attirent aussi les talents. Les talents font progresser l'entreprise, et cela crée une spirale vertueuse.


CONTRIBUTIONS COLLABORATIVES

.
© 2014-2017 Finadoc Actionnal (COSALE - RCS Lille Métropole) - François Almaleh